Jeudi 13 Juin

15H00 - 17H45
Session

Prévenir l’émergence de zoonoses liées à la perte de biodiversité due aux activités humaines

La biodiversité représente la multitude des formes de vie présente sur terre ainsi que leurs interactions entre elles et avec leur habitat naturel. Elle est aujourd’hui menacée. Le constat est clair : on observe un déclin important de cette richesse au niveau mondial. Or, les activités humaines s’avèrent une des causes principales identifiées par les scientifiques pour expliquer cette perte de biomasse. L’exploitation des territoires, le dérèglement climatique ou encore l’urbanisation… les exemples sont nombreux.

Face à cela, on observe depuis près d’un demi-siècle une hausse conséquente des alertes sanitaires relatives à des zoonoses. Et pour cause : parmi l’ensemble des pathogènes susceptibles d’infecter l’espèce humaine, 75% proviennent de réservoirs animaux et sont dues aux pressions exercées sur la biodiversité. Ainsi, plus celle-ci chute, plus le risque de survenue d’épidémies d’origine animale s’accélère.  La pandémie de la COVID-19 nous a permis de mesurer le coût sanitaire et social de l’émergence des zoonoses.

Cette session propose un tour d’horizon sur ces problématiques et sur les solutions à y apporter.
Des experts illustreront, via des exemples, les liens entre l’impact humain sur l’environnement et l’émergence de ces maladies. Comment anticiper l’apparition d’une nouvelle crise sanitaire ? La détection rapide via des systèmes de surveillance avant qu’elles ne se diffusent est un autre enjeu à aborder. Qu’en est-il de notre manière de vivre ? Serait-il possible de modifier les comportements humains pour préserver les espèces et leur habitat ?

 

Preventing the emergence of zoonoses with human-driven biodiversity loss

Biodiversity refers to the multitude of life forms on earth, their interactions with each other and with their natural habitats. It is now under threat. The picture is clear: we are seeing a significant worldwide decline in this asset. Moreover, human activities are one of the main causes identified by scientists to explain this loss of biomass. Land development, climate change and urbanisation are among the numerous examples of this.

Against this backdrop, during nearly half a century we have seen a significant increase in health alerts relating to zoonoses. And for good reason: of all pathogens likely to infect humans, 75% come from animal reservoirs and develop due to pressures on biodiversity. This means that the more biodiversity we lose, the greater the risk of epidemics of animal origin. Through the COVID-19 pandemic, we were able to measure the health and social costs of the emergence of zoonoses.

This session will provide an overview of these issues as well as the potential solutions. Experts will use examples to explain the links between human impacts on the environment and the emergence of these diseases. How can we anticipate the emergence of the next health crisis? Rapid detection using surveillance systems before diseases spread is another challenge to address. What about the way we live? Would it be possible to change human behaviour to preserve species and their habitats?