Mardi 4 Juin

14H00 - 17H30
Session

La surveillance syndromique en France : 15 ans après ?

Session coordonnée par Cécile Forgeot (Direction Appui Traitement et Analyse de données) et Patrick Rolland (Direction des régions)

La surveillance syndromique (ou surveillance non-spécifique) est un concept d’apparition récente (début de ce siècle). Elle permet de produire des indicateurs simples et réactifs sur l’ensemble du territoire à partir des données collectées et analysées en continu par des professionnels de santé. Initialement développée pour détecter « l’imprévisible » dans le cadre de la sécurité sanitaire, son application s’est élargie à la fourniture d’estimation réactive de l’impact d’événements de santé majeurs. Par ailleurs, elle est de plus en plus utilisée pour des actions de prévention. L’objectif de cette session, après un rappel conceptuel, méthodologique et historique est d’analyser à partir d’exemples de terrain ses applications et son apport en santé publique.


Modérateurs

Patrick Rolland, Santé publique France

Cécile Forgeot, Santé publique France


Programme

  • 15 ans de surveillance syndromique en France : le système SurSaUD®
    Céline Caserio-Schönemann, Santé publique France
  • Apport dans l’évaluation de l’impact des phénomènes de santé saisonniers
    Noémie Fortin, Santé publique France
  • Suivi des conséquences d’attaques terroristes en France
    Stéphanie Vandentorren, Santé publique France
  • La surveillance syndromique au Royaume-Uni
    Syndromic surveillance in the United Kingdom
    Helen Hughes, Public Health England, Royaume-Uni
  • La surveillance syndromique là où ne l’attendait pas : la prévention
    Aymeric Ung, Santé publique France
    Enguerrand Rolland Du Roscoat, Santé publique France
  • Méthodes innovantes : traitement du langage et data mining
    Yasmine Baghdadi, Santé publique France
    Pascal Vilain, Santé publique France