Jeudi 1er Juin

  1. Les Réserves : outils de réponse aux situations exceptionnelles

    Les événements majeurs de ces dernières années l’ont démontré. Menaces terroristes, épidémiques, climatiques, afflux massifs de populations, les crises d’aujourd’hui exigent bien souvent une capacité de réaction impliquant la mobilisation rapide de volontaires. Comment fonctionnent les autres réserves et dispositifs de renfort exceptionnels en France et dans le monde ? En quoi la crise Ébola a-t-elle révélé l’impérieuse nécessité de tels dispositifs de renfort très professionnalisés ? En quoi la Réserve sanitaire propose-t-elle un modèle innovant ?

    Cette session permettra de faire un point sur l’actualité et les collaborations de la Réserve sanitaire avec les autres dispositifs exceptionnels de renfort en France. Ce sera aussi l’occasion d’évoquer la participation de la Réserve sanitaire au Corps médical européen et à l’initiative des Emergency Medical Teams (Organisation mondiale de la santé).


    Programme

    • Ouverture
      François BOURDILLON, Directeur général de Santé publique France

    • Les Réserves : nouvelles formes d’engagement, nouvelles modalités de l’action publique
      Yannick BLANC, Haut-Commissariat à l’engagement civique
    • Face aux crises : le défi de la résilience des systèmes de santé
      Marie-Christine THERRIEN, École nationale d’administration publique, Québec (sous réserve)
    • La stratégie du Service de santé des armées en matière de Réserve
      Denis MORGAND, délégué aux Réserves, Direction centrale du Service de santé des armées
    • La réponse de la France aux crises : l’intérêt du partenariat Escrim/Réserve sanitaire
      Sergio ALBARELLO, direction générale sécurité civile et gestion des crises
      Sophie MONTAGNON, Santé publique France
    • La Réserve sanitaire a 10 ans
      Clara de BORT, Santé publique France
      Lucas MELISSENT, étudiant en démographie, Réserve sanitaire
    • L’évolution du cadre d’emploi de la Réserve sanitaire 2013-2017
      Thierry PAUX, Direction générale de la Santé
    • Faire fonctionner une Réserve : organiser en situation d’incertitude
      Jacques ORVAIN, École des hautes études en santé publique
      Frédérique CHEDOTEL, Université Rennes 1
    • Logistique, système d’information, gestion des compétences : des solutions spécifiques à la gestion de réserves
      Olivia BALERZY, Archana BOSSU, Lionel FOREST, Tarek LAKHNATI, Santé publique France
  1. 14H00 - 15H30
    Colloque

    La Réserve sanitaire au cœur de Santé publique France : l’exemple de Dijon 2017

    La Réserve sanitaire est désormais gérée par Santé publique France, l’Agence nationale de santé publique, qui réunit l’Éprus avec l’InVS, l’Inpes et Adalis. Agence de premier plan, implantée à Paris et en régions via ses Cellules d’intervention en région (Cire), Santé publique France est désormais en mesure d’apporter un soutien d’une grande richesse lors de situations exceptionnelles : soutien à la veille sanitaire, expertise épidémiologique et de promotion de la santé, déploiement de coordonnateurs et de professionnels de santé.

    À travers l’exemple de la campagne de vaccination contre le méningocoque W, organisée par l’ARS Bourgogne-Franche-Comté début 2017 sur le campus de Dijon, cette session montrera comment s’articulent les forces de Santé publique France lors d’une situation sanitaire exceptionnelle, comment ces forces s’inscrivent en soutien aux ARS, et comment les réservistes interviennent précisément auprès de ces différents acteurs. C’est une action exemplaire et une réussite d’ampleur inédite.


    Programme

    • Présentation de la situation sanitaire exceptionnelle (SSE)
      Olivier OBRECHT, ARS Bourgogne Franche-Comté
    • Les rôles des réservistes dans une telle SSE : appui à la coordination, appui à la plateforme téléphonique et à la mobilisation sociale, appui à la vaccination et l’enregistrement
      Olivier OBRECHT, ARS Bourgogne Franche-Comté
      Claude TILLIER, Cire Bourgogne Franche-Comté, Santé publique France
      Delphine ROBERTON, infirmière, réserviste sanitaire
      Anne PERROCHEAU, médecin épidémiologiste, réserviste sanitaire
      Sébastien JACOB, étudiant infirmier, réserviste sanitaire
      Christian BAYLE, infirmier, réserviste sanitaire
      Cathy VANBESIEN, aide-soignante, réserviste sanitaire
    • Le rôle-clé de la Cire et l’appui des différentes directions de Santé publique France
      Olivier OBRECHT, ARS Bourgogne Franche-Comté
      Claude TILLIER, Cire Bourgogne Franche-Comté, Santé publique France
      Anne-Sophie BARRET, Santé publique France
      David HEARD, Santé publique France
      Anne GALLAY, Santé publique France
      Sylvie QUELET, Santé publique France
  1. 16H00 - 17H30
    Colloque

    La Réserve sanitaire dans tous ses états

    Les missions des réservistes sanitaires se sont encore développées ces derniers mois : renforts des services de suivi des femmes enceintes dans les zones touchées par le virus Zika, renforts des laboratoires chargés des prélèvements biologiques, renfort médico-psychologique pendant plusieurs mois au CHU de Nice, évaluation et soins auprès de populations migrantes, renfort d’un service d’hygiène hospitalière lors d’une épidémie en outre-mer, etc.

    En revenant sur quelques interventions caractéristiques de l’année 2016, cette session apportera un éclairage sur les professions parfois méconnues de la Réserve sanitaire, la variété des interventions qu’elle est capable d’assumer désormais, et la grande interdisciplinarité des équipes, des modèles, des temps et modes d’intervention. Elle soulignera les compétences qui sont aujourd’hui attendues des réservistes sanitaires, et ce que Santé publique France met en œuvre pour les accompagner.


    Programme

    • Le volet gynéco-obstétrical des situations sanitaires exceptionnelles, une filière méconnue de la Réserve sanitaire
      Isabelle COMBET et Maël GAUTIER, sages-femmes, réservistes sanitaires
    • Technicien de laboratoire, une profession essentielle lors des émergences infectieuses
      Clément CHAUVIGNÉ et Catherine BOC, techniciens de laboratoire, réservistes sanitaires
    • La situation exceptionnelle et ses besoins dans la longue durée : l’exemple de Nice
      Jacques GAYET, psychiatre, réserviste sanitaire
      Aline BERTRAND, psychologue, réserviste sanitaire
    • Les échanges entre pairs lors d’une situation de renfort : un exemple en hygiène hospitalière
      Jean-Philippe VAVON, hygiéniste, réserviste sanitaire
    • Le rôle du référent en mission
      Quentin BROUCQSAULT, infirmier, réserviste sanitaire
    • Les afflux massifs inattendus de population : des situations sanitaires parfois exceptionnelles
      Joël MALGOUYARD, médecin généraliste, réserviste sanitaire
      Loic BOIS, infirmier, réserviste sanitaire
    • Les outre-mer, des vulnérabilités spécifiques
      Jacques CARTIAUX, ARS Guyane
      Anne-Catherine SUDRE, directrice d’hôpital, réserviste sanitaire
      Pascal LEHMANN, médecin généraliste, réserviste sanitaire